Parentalité

Parentalité et droit : tout savoir sur l’autorité parentale

Être parent est un métier à vie, celui-ci peut avoir des hauts et des bas, mais reste tout de même le plus beau métier du monde.

Un père ou une mère a des obligations envers son enfant, tels qu’être à l’écoute et présent, et répondre à ses besoins.

Mais ses obligations parentales viennent aussi avec des droits.

En effet, être parents vous fait jouir de quelques libertés envers vos enfants.

Dans cet article, nous allons traiter le sujet de la parentalité et les droits. Quelles sont les devoirs et droits des parents envers leurs enfants ? Et surtout quand s’arrête ce type de droits parentaux ?

La parentalité en quelques mots

Parentalité veut tout simplement dire avoir le rôle de parent, c’est à dire être père ou mère.

Ce rôle vient avec de nombreux droits et obligations envers ses enfants, tels que subvenir à leurs besoins, être à l’écoute, les aider et les soutenir au quotidien, afin qu’ils réussissent dans la vie.

Le terme parentalité est lié à l’éducation de ses enfants.

Voici donc les points importants à connaître sur la parentalité.

  • Quand on parle de parentalité positive, cela veut dire offrir une méthode d’éducation stricte et autoritaire à ses enfants.
  • En revanche, une parentalité affirmée, est une méthode d’éducation passive, souple et bienveillante pour ses enfants.
  • La parentalité est aussi un terme très utilisé en psychologie, pour définir les divers relations entre les parents et leurs enfants.

En bref, la parentalité est un terme générale, qui englobe tout ce qui entoure les parents, ainsi que leurs bambins.

Que veut dire parentalité et droits ?

Le droit en parentalité englobe l’autorité parentale dans la législation.

L’autorité parentale veut dire les droits et obligations des parents envers leur enfant, de sa naissance jusqu’à sa majorité.

Vous l’avez bien compris, l’enfant dés son jeune âge jusqu’à son émancipation doit se soumettre à l’autorité de ses parents.

Bien que les obligations des parents envers leurs enfants sont plutôt claires, telles que s’occuper d’eux, combler leurs besoins, ou encore leur fournir toutes les clés pour réussir et s’épanouir dans leur vie d’adulte.

En revanche, les droits des parents sont plutôt flous, mais que veut on dire lorsqu’on parle de parentalité et droit ?

Dans la majorité des cas, les droits des parents envers leurs enfants sont assimilés à une responsabilité.

Ces droits ne sont pas définis clairement, ils permettent simplement de fournir les conditions favorables au développement de l’enfant, jusqu’à l’âge adulte.

Quels sont les droits des parents envers leurs enfants ?

Avant la majorité de son enfant, un parent est responsable des faits et gestes de son enfant, c’est pourquoi il a tous les droits de l’autoriser ou de lui interdire certains actes ou gestes, c’est ce qu’on appelle “l’autorité parentale”.

Mais en quoi consiste ses droits parentaux, et quel rôle ils jouent dans l’éducation des enfants ?

  • Dans l’éducation de son enfant, le parent a le droit de faire preuve d’autorité, ce qui passe par interdire ou autoriser.
  • Un parent doit dicter la conduite de son enfant, et a donc le droit de l’éduquer, selon la méthode qui lui convient le mieux.
  • Un parent a le droit d’avoir la garde de son enfant, s’occuper de lui, ou encore répondre à ses besoins.
  • Les parents ont aussi le droit de fournir une protection à leurs enfants, les garder en sécurité, ainsi que leur transmettre leur savoir.

Une figure parentale, que ce soit la mère ou le père est nécessaire pour élever son enfant, c’est pourquoi les parents bénéficient de droits, ainsi que d’obligations envers leurs enfants.

Une autorité parentale, permet de faire bénéficier à l’enfant, d’un cadre de vie idéal pour grandir, s’épanouir, ainsi que réussir sa vie d’adulte.

Quand s’arrêtent les droits dans la parentalité ?

Un parent est responsable de son enfant, dés la naissance, jusqu’à ce qu’il vol de ses propres ailes, c’est à dire légalement à ses 18 ans.

Bien que ses droits soient souvent liés à des obligations, y a- t-il réellement une date limite ?

A sa majorité l’enfant s’émancipe de l’autorité de ses parents, au yeux de la loi, c’est-à-dire que celui-ci devient responsable de ses actes.

Juridiquement parlant, dans certains cas, les parents peuvent renoncer à leur autorité parentale ou la déléguer, avant la majorité de leur l’enfant, et donc leurs droits deviennent caducs envers celui-ci.

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Content
0
Amoureux
0
Pas sur
0

Vous aimerez aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans :Parentalité