Parentalité

La nouvelle méthodologie pour devenir de meilleurs parents

Devenir les meilleurs parents du monde, n’est pas une question de classe sociale ni une recette magique dans les livres. Ce qui est sûr pour les parents du monde entier c’est qu’ils font ce qu’ils peuvent pour satisfaire leurs enfants, leur offrir une bonne éducation et inculquer les bonnes valeurs. Ce n’est pas aussi une question d’étude, la psychologie n’est pas la même d’un enfant à un autre, la raison pour laquelle les spécialistes découvrent constamment des nouveautés et nous donnent quelques conseils, pour mieux comprendre le comportement de l’enfant et savoir comment réagir dans les différentes situations.

Adopter la créativité parental

Que vous souhaitiez devenir parent ou vous l’êtes déjà, bienvenu dans ce monde magique où l’on apprend tellement, la ou le sommeil est une denrée rare, ou souvent on ne sait pas trop quoi faire pour régler les questions de thèmes existentiels des enfants.

Parfois en tant que parents on vit des aventures, un simple exemple : au supermarché, alors que tout le monde est fatigué. Au début, ça commence plutôt bien, on fait nos courses, l’enfant est enthousiaste et soudain, il réclame quelque chose et parfois il met toute son énergie dans sa demande. Avec la fatigue accumulée on peut facilement céder. On s’en veut parce qu’on lui a dit oui, dire oui c’est facile, et dire non va sûrement manifester sa déception, sa tristesse, sa colère. Nous savons tous comment un enfant a exprime ses émotions négatives, sa frustration, pour retrouver son équilibre. Les jugements des gens autours sont insupportables et ne nous aident pas à agir calmement face à la crise de notre enfant.

L’enfant a besoin d’exprimer et de libérer cette crise de rage, afin d’évacuer les émotions qui sont des processus physiologiques de guérison, donc l’enfant a besoin simplement d’être écouté sans jugement pour s’apaiser.

Se souvenir de la fameuse phrase : mieux vaut prévenir que guérir, revenons à l’exemple des courses, si on fait les courses le soir après l’école, il faut laisser d’abord à l’enfant un moment ou il pourra recevoir des câlins, se défouler, goûter. Pourquoi ne pas transformer la corvée courses, en une activité ludique. Rendre les choses plus drôles, c’est la qu’il faut usé d’astuces créatives. Il sera peut être content de prendre un jouer dans les rayons et de le remettre à sa place avant de passer à la caisse, il est possible de solliciter son aide, il sera sûrement ravi d’aller chercher les produits alimentaires et les mettre dans le caddie, comme un grand.

Dans la parentalité créative, il faut :

  • Être à l’écoute de l’enfant.
  • Transformer intelligemment des situations de crise en un moment de paix.
  • Ne pas avoir peur des jugements, tant qu’on fait ce qu’on peut.

L’impacte de la fatigue sur la parentalité

Vous l’avez sûrement remarqué, la fatigue fait baisser notre seuil de tolérance, si l’enfant fait une crise, essayons d’être prêt à l’écouter, ça sera sans doute plus facile dans un endroit tranquille à l’abri des regards.

Il n’y a pas de baguette magique, il n’y a ni parent parfait ni enfant sage comme des images.

Prendre soin de soi ne pourra qu’avoir des bienfaits sur vous, en tant que parents vous serez plus apaisés et aptes à faire face aux situations difficiles, si l’on ne veut pas utiliser le mot caprice. Un enfant c‘est un être très intelligent, qui sait saisir ses chances et remarque énormément, il est tellement intelligent qu’il peut pousser ses parents à se sentir coupables et incapables de le contrôler. En réalité, qui est l’adulte ? c’est papa ou maman pas bébé ou l’enfant.

L’enfant a trouvé l’astuce magique, faire des crises, pousser des pleurs, bouder même les punitions, il est capable de montrer qu’il apprécie cela juste pour vous faire rager. Et c’est à ce moment-là qu’intervient la patience et pour être patient il faut être dans les bonnes conditions physiques. Sous pression vous allez craquer rapidement et une fois que l’enfant aura un accord une première fois de cette manière puis deux ça évoluera vers une habitude.

Souvent aussi, les parents sont perdus entre se faire obéir ou comprendre, ce qui est sure c’est que donner des ordres n’est pas une solution, imaginez vous au travail recevoir des ordres à longueur de journée : range, mange, termine, laisse, ne touche pas. C’est pas très agréable donc pourquoi ne pas se faire obéir intelligemment en montrant de la bienveillance à son enfant, c’est là que réside toute la créativité. Vous devenez de supers parents capables de résoudre calmement toutes sortes de situations.

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Content
0
Amoureux
0
Pas sur
0

Vous aimerez aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans :Parentalité