Parentalité

Qu’est-ce que la parentalité alternative ?

En France, en ce moment, la compétition est le centre de l’éducation : si un enfant obéit ou répond aux attentes qu’on lui impose, il aura diverses récompenses. Sinon, il sera sanctionné en le frappant parfois, ou en le rabaissant. C’est toujours à la mode, la plupart des écoles maternelles et des écoles valorisent ce type de parentalité. En effet, plusieurs professionnels et parents se sentent mal à l’aise et ont le sentiment de copier l’éducation reçue dans leur enfance sans chercher à la corriger.

Qu’est-ce que la parentalité alternative ?

Depuis des siècles, les parents, la religion et la société ont tous formulé des normes et règles éducatives. Bien sûr, selon les besoins et les temps. Cependant, si on consacre du temps afin d’étudier sur plusieurs époques comment traiter les enfants. On remarquera que jusqu’à récemment, les enfants étaient considérés comme des animaux sans âme. La violence était bien présente et les enfants ont subi d’atroces souffrances.

La parentalité alternative peut être définie sur plusieurs points :

  • Un mélange de patience, de douceur et de la bienveillance pour son enfant ;
  • Prendre le temps de s’asseoir avec son enfant et, parfois, se laisser faire ;
  • Respecter son enfant et répondre à son besoin d’expression et tâtonnement naturel ;
  • L’enfant a besoin de sentir la confiance de ses parents en sa croissance et ses capacités ;
  • Un parent doit avoir le pouvoir de partager des moments émotionnels avec son enfant ;
  • Se mettre des limites constructives depuis le début et se poser quotidiennement des questions.

Comment parvenir à une parentalité alternative ?

Plusieurs auteurs et chercheurs en psychologie traitent ce sujet, des œuvres en neurosciences peuvent vous fournir des conseils pertinents pour réaliser une parentalité alternative exemplaire. En outre, pour y parvenir, vous pouvez adopter ces méthodes et conseils :

  • Assister à des témoignages et écouter les conseils des autres parents plus expérimentés ;
  • Éviter les jugements inutiles et faire des comparaisons avec d’autres enfants ;
  • Observer son enfant constamment et apprendre à faire la différence entre la réalité et sa croyance innocente ;
  • Consacrer quotidiennement du temps pour son enfant sans l’intimider ou lui donner des leçons ;
  • Permettre à son enfant de profiter de son âge sans avoir besoin de lui exposer vos croyances, vos peurs et vos projets personnels.

Les bienfaits de la parentalité alternative

Être capable de changer votre relation avec vos enfants et pouvoir partager ça avec d’autres parents, c’est le chemin à prendre pour parvenir à une parentalité alternative. La violence faite aux enfants reste tout de même très répandue dans certains pays du sud, ceux-ci sont fréquents et sont basés sur des formes diverses de violence. Les bienfaits qu’apporte la parentalité alternative sont nombreux, nous les résumons ci-dessous.

La tranquillité

De nombreux parents sont horrifiés de savoir que la violence faite à leurs enfants, à travers leurs paroles, gestes, est due à la maltraitance enracinée dans leur propre enfance. En effet, être capable de prendre soin de notre enfant intérieur permet de guérir les cicatrices du passé. Par conséquent, l’éducation de nos enfants sera propre de toute maltraitance transmise par nos parents.

Gérer ses émotions

En effet, partager son amour envers son enfant est un super pouvoir qui aide à éviter les soucis et les situations désagréables. Utiliser son cœur est souvent bénéfique pour son enfant en dépit de la violence et l’envie de tout contrôler chez son enfant. L’amour permet de prendre en considération tous les aspects psychologiques de votre enfant et de soi-même. Être catégorique dans son raisonnement peut entraîner parfois des problèmes de confiance vis-à-vis de vos enfants.

La complicité et la joie

Les enfants qui bénéficient d’une parentalité exemplaire dégagent une grande joie et un amour inconditionnel pour leur parent. Cette relation permet de partager plusieurs moments de détente et de bonheur entre un enfant et ses parents. Un enfant doit pouvoir exprimer ses peurs et son chagrin, son refuge émotionnel doit se faire auprès de ses parents même après une adolescence agitée. Les soucis peuvent être facilement résolus, si vous gardez une certaine complicité avec vos enfants. Pour conclure, il faut savoir que la parentalité alternative est avant tout une reconnaissance spirituelle de soi-même, un enfant doit être valorisé pour ce qu’il est et non pas juger par ses actes.

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Content
0
Amoureux
0
Pas sur
0

Vous aimerez aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans :Parentalité