20 astuces à dire à ton enfant au lieu de « Ne pleure pas ». (la N°6 est ma préférée)

Et si nos enfants faisaient en fait quelque chose d’utile chaque fois qu’ils pleurent ou piquent une colère ? Bien que nous ne le voyions pas toujours, nos enfants utilisent en fait le système naturel d’apaisement du corps. Lorsque nous sommes blessés émotionnellement ou physiquement, nous relâchons la tension en pleurant, en riant ou en nous mettant en colère. C’est ainsi que notre corps gère les émotions. Bien que la plupart des gens ne le fassent pas, on leur a appris à « ne pas pleurer ». Cependant, le système d’apaisement de l’enfant est toujours en place.

Il est important de se rappeler que ce sont les émotions de nos enfants qui les font se sentir anxieux ou contrariés. En leur accordant l’attention dont ils ont besoin, nous pouvons aider nos petits anges à trouver leur paix intérieure. Ils se sentiront plus proches de nous s’ils laissent sortir leurs émotions. En les écoutant, nous pouvons les aider à comprendre leurs sentiments ou à s’en couper. Voici quelques façons d’être un bon auditeur.

Vous pouvez rassurer vos amis et votre famille avec des phrases comme :

  1. Je suis là.
  2. Je serai là pour toi jusqu’à ce que ça passe.
  3. Ne t’inquiète pas, je suis là.
  4. N’aie pas peur.
  5. Je peux voir que quelque chose ne va pas.
  6. C’est difficile, et je suis désolé, mon amour.
  7. Je ne te laisserai pas aller à la fête/mettre la main dessus/manger ces bonbons/jouer dans mes lunettes.
  8. Il faut que tu montes dans la voiture, que tu mettes tes chaussures, que tu finisses tes devoirs et que tu partes d’ici.
  9. Bientôt, tu auras un autre chocolat.
  10. Je suis sûr que tu seras bien.
  11. En ce moment, ma priorité est d’être avec et pour toi.
  12. Je suis désolé que tu aies perdu ta couverture/que ton petit ami ait dit/que tu aies accidentellement fait tomber ta glace.
  13. Ma chérie, je peux comprendre ce que tu ressens.
  14. Tu voulais ce jouet/une glace/ton papa pour rester à la maison/aller dans les parcs.
  15. Le petit garçon/le chien/le toboggan/les cris t’ont fait peur.
  16. Lève-toi, lève tes genoux/ton doigt/ton pied.
  17. Maman sera bientôt de retour.
  18. Je suis sûr que tu t’amuseras encore beaucoup.
  19. Même avec ta chemise, tu seras bien.
  20. Tout va bien se passer.

Évitez :

Nommer les émotions (« Je vois que tu es en colère. »).

Détourner l’attention ( » Voyons ce que fait ton papa ? « ).

Problème résolu :  » Puisque tu veux une glace, allons en acheter une. « ).

Parler avec l’enfant.

Envenimer un enfant en le grondant/humiliant ou en lui disant de se taire ( » C’est quoi ces cris ? »).

Faire des promesses/menacer/envoyer l’enfant au coin ( » Si tu n’arrêtes pas, on rentre à la maison ! »).

Les conseils que j’aurais aimées avoir à propos de la dépression Post-Partum….

Parents : voici la recette miracle pour lutter contre les caprices de vos enfants avec le sourire